Notre mission

Notre mission

Choisir de vivre ses derniers moments chez soi


Lorsque malgré tous les efforts la maladie résiste aux soins curatifs, toute personne malade, adulte ou enfant, devrait avoir la possibilité, grâce au soutien de son entourage et de la collectivité, de vivre l’ultime étape de sa vie le plus sereinement possible dans son milieu de vie. C’est d’ailleurs le souhait de plus en plus de Canadiens, comme c’est le cas dans d’autres pays industrialisés. Voués au soulagement de la douleur et des autres symptômes physiques et à l’atténuation de la souffrance, les soins palliatifs à domicile permettent à une personne malade de vivre ses derniers moments dans l’intimité réconfortante de son foyer, entourée des siens. Ils sont rendus possibles grâce aux programmes de soins à domicile des CLSC, à la collaboration de nombreux bénévoles et associations ainsi qu’à la Fondation Jacques-Bouchard.

Mission


La Fondation Jacques-Bouchard est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir et de soutenir l’accès aux soins palliatifs à domicile aux personnes qui le souhaitent, adultes ou enfants, et dont la condition le permet.
En partenariat avec les CLSC, la Fondation contribue au bien-être des gens malades en fin de vie et de leurs proches en finançant des services privés complémentaires à ceux dispensés par le système de santé.

Son objectif est de recueillir des fonds pour soutenir les initiatives suivantes :

- promouvoir l’accès aux soins palliatifs à domicile
- contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des personnes malades
- permettre l’accès à des soins infirmiers et de confort en tout temps
- permettre l’accès à des services de transport pour les rendez-vous médicaux
- permettre l’accès à des services de gardiennage pour donner du répit à l’entourage
- contribuer au bien-être général des aidants naturels, avant et après le décès
- soutenir la recherche dans le domaine des soins palliatifs

La Fondation travaille en partenariat avec les CLSC de la région de Montréal et de ses environs.

Favoriser l’accès aux soins palliatifs à domicile


Le travail de la Fondation Jacques-Bouchard repose sur le partenariat avec les CLSC. Ils sont les principaux partenaires de la Fondation à ce jour. En permettant l’accès à des services complémentaires de qualité en soins palliatifs à domicile, elle offre un soutien aux équipes soignantes en place, dont les services à la population sont adéquats mais insuffisants. Cette approche assure une prise en charge totale et intégrée du patient et favorise l’accès à des soins palliatifs à domicile à l’intérieur du système de santé.

Soutien à la recherche


La recherche est essentielle tant pour améliorer les soins aux malades en phase terminale que pour assurer une formation adéquate du personnel soignant. Le Dr Serge Daneault, professeur, chercheur et spécialiste en soins palliatifs à domicile, a mis sur pied, avec son équipe, divers projets portant sur des aspects précis des soins palliatifs. Voici les principales questions qu’il soulève : Comment comprendre la souffrance des personnes atteintes d’une maladie terminale et les sources de leur souffrance ? Comment cette souffrance est-elle prise en charge par les services de santé ? Quelle place faut-il réserver aux soins palliatifs et à quel moment doivent-ils débuter ? L’espoir d’un grand malade : comment faut-il le nourrir ? Si, pour un malade, l’espoir est la chose la plus importante à conserver, quel rôle l’espoir joue-t-il dans les décisions relatives aux traitements ? L’espoir peut-il aggraver la souffrance des grands malades ? Comment expliquer que le Québec soit l’une des sociétés occidentales où il est le plus difficile pour un grand malade de mourir à domicile ? Quels sont les correctifs à apporter au système de santé actuel pour remédier à cette situation ? Quelle politique adopter sur les pratiques en place ? Quels changements faut-il apporter ? « La souffrance, c’est quelque chose de très explosif, mais aussi de très, très fragile. Il faut y aller doucement… et laisser la chance aux gens d’ouvrir la porte. » – Dr Serge Daneault, auteur de Souffrance et médecine (Presses de l’Université du Québec) et co-auteur de Vivre jusqu’au bout (Éditions Bayard).